Haute route du Génépi

July 28, 2019

Après avoir fait connaissance en Suisse au printemps sur un raid à ski, retour en montagne avec Alex pour une belle traversée des Ecrins par les arêtes avec comme objectif un maximum d'apprentissage et gagner en autonomie.

 

Programme : 2000 m d'escalade, 40 km linéaire et 5000 m de dénivelé positif !

 

J1 : Arête des Cinéastes, nuit au refuge du Glacier Blanc

J2 : Arête du Pic du Glacier Blanc, nuit au refuge des Ecrins

J3 : Arête S de la Pointe Louise, nuit au Chalet Alpin de la Bérarde

J4 : Arête E du Pic Gény, nuit au refuge du Soreiller

J5 : Voie normale de la Dibona

Traversée des Cinéastes

"Une belle mise en jambe"

 

L’arête des Cinéastes est une succession de 6 pointes dont la plus haute culmine à 3205 m, une bonne mise en jambe qui permet déjà de faire une belle course pour cette première montée en refuge.

 

Nous avons poursuivi la traversée sur les 3 dernières pointes moins marquées mais qui permettent d’éviter une descente désagréable dans un couloir pierreux malcommode.

 

Déjà de beaux passages de grimpe avec notamment le pas de 4b de la 3ème pointe qui laisse des souvenirs et de l’assurage en mouvement, la base pour être efficace sur un parcours d’arête.

 

Arête S du Pic du Glacier Blanc

"Le Belvédère du Glacier Blanc"

 

Après une belle soirée au refuge du Glacier Blanc, un objectif plus ambitieux nous attend pour cette seconde journée. Plus ambitieux en terme de longueur et d'engagement puisque la difficulté intrinsèque de la course reste la même.

 

L'itinéraire démarre par un beau 4b au levant qui constitue le crux technique de la course. Le parcours d'arête est ensuite plus roulant mais assez vite la retraite n'est plus envisageable. La météo est très stable et notre rythme est tout à fait honorable, nous atteignons le sommet avant 11h. De beaux passages bien aériens dans la partie médiane, l'arête propose un rocher globalement compact, très prisu et pourvu d'une plante délicieuse que l'on prénomme Génépi...

 

Nous optons pour la brèche Cordier versant ouest pour la descente puisque notre destination finale est le refuge des Ecrins. Le rocher est très mauvais pour l'accès à la brèche et il faut être très précautionneux pour ne pas caillasser la cordée qui a décidé de pique niquer au pied de la face ouest ... Les 2 rappels sont très bien équipés et nous nous retrouvons vite sur le restant de glacier duquel nous rejoignons le refuge pour un frichti / bière / sieston bien mérité.

 

Arête S de la Pointe Louise

"La belle oubliée"

 

Ce que l’on appelle, par abus de langage, l’arête S est en fait une arête SE, la vraie arête S étant moins intéressante à grimper (rocher médiocre, ligne moins logique). La difficulté monte encore d’un cran par rapport à la veille, la ligne étant un poil plus longue et homogène. C’est une journée charnière pour nous puisque nous basculons côté Vénéon avec une arête somme toute assez longue et une traversée sur la Bérarde par le col des Ecrins qui se mérite.

 

Nous démarrons du refuge à la frontale, l’idée étant d’arriver à l’attaque plus ou moins à l’aube. Le départ de la voie est évident, bien décrit dans la littérature topographique. L’arête propose une grimpe homogène presque de bout en bout, très enthousiasmant, également par la qualité du rocher qui comme les jours précédent arbore aussi une petite plante très stimulante pour les narines. L’itinéraire que nous avons suivi, presque toujours sur le fil, propose quelques passages bien grimpant avec pose de friends astucieuse.

 

Encore un peu de concentration pour la descente : désescalade, petit rappel et un névé un peu raide avant de retrouver le Glacier Blanc sur lequel nous verrons l’essentiel d’un secours crevasse. Il est encore tôt et nous décidons de descendre le col des Ecrins avant de déjeuner versant Bonne Pierre. Puis les jambes commencent à être lourdes sur la descente vers le Chalet Alpin de la Bérarde mais le cirque de Bonne Pierre est majestueux, nous laissons la face N du Dôme des Ecrins derrière nous et marchons avec l’objectif du lendemain en ligne de mire, l’arête E du Pic Geny a fière allure !

 

Arête E du Pic Geny

"La compacité par définition"

 

Après un arrêt stratégique au Chalet Alpin de la Bérarde (confort et accueil ++), c’est remontés à bloc que nous nous lançons sur notre 4ème objectif du raid, copieux avec ses presque 1700 mètres de dénivelé positif. Remontée partielle du vallon des Étançons avant de bifurquer sur les bassins versants du Plaré et de l’Arena pour aller chercher l’attaque, nous sommes témoins d’un éboulement rocheux côté Grande Ruine assez impressionnant.

 

La fatigue des trois premières journées se faisant sentir, nous mettrons presque 3 heures pour atteindre le pied de l’arête. La course est quand même assez longue, rien ne sert de courir … Nous avons opté pour l’intégrale qui part assez bas, vers 2800. Bonne pioche, la progression est très rapide sur un caillou exceptionnel, rien ne bouge (ou presque, on reste quand même en Oisans).

 

Bientôt, l’arête se redresse pour sa partie finale. Du milieu de la course, on se demande encore comment ça peut passer en PD+ (3c max) ??? Mais le rocher est tellement bon et prisu que ça déroule franchement. Itinéraire évident sur le fil quasiment tout du long et assurage en mouvement de bas en haut. Nous atteignons le sommet un peu avant 12h. Il fait bon et nous en profitons pour faire un petit brief « relais ». Nous sommes bientôt chassés par un vent plus frais qui semble indiquer une dégradation. Nous nous lançons dans la descente, désagréable, mais finalement moins pénible que ne le laissaient penser les différents topos étudiés.

 

Arrivés au Soreiller, le saucisson trépigne dans le sac à dos, il veut être dégusté avec une bonne bière. Nous lui octroyons cette faveur en refaisant la course et le débat du programme du lendemain intervient. Je propose à Alex de prendre le lead sur la voie normale de la Dibona. On deal sur ce plan. Une belle soirée s’improvise, un peu arrosée, avec une bande d’autrichiens biens sympathiques, pour eux, ce sera « Visite Obligatoire » le lendemain.

 

Voie normale de la Dibona

"Validation des acquis"

 

5ème et dernière journée de notre trip et c’est donc Alex qui prend le lead sur l’itinéraire. L’occasion pour lui de faire le point sur ses connaissances techniques et pour moi de voir si j’ai réussi à faire passer le message ! Suspens…

 

Le passage en leader est toujours un moment clé pour un alpiniste et l’on se rend vite compte que les décisions à prendre commencent tôt le matin (voir la veille) au refuge : quel horaire de départ, quel matos mettre dans le sac, par où partir, etc. Très vite c’est la question de l’itinéraire qui pose « problème », on confronte l’interprétation du topo à la réalité. Après quelques hésitations dans la combe sous le col Dalloz, nous sommes sur la bonne voie, les cairns en attestent et nous nous retrouvons à l’attaque de la vire caractéristique de la voie normale de la Dibona.

 

Alex prépare la corde, son baudrier et ouvre le chemin, je le suis. Les protections sont bien placées, sa gestion de la corde est satisfaisante et ses choix d’itinéraires sont globalement bons. Il assure le bougre ! Un petit pas des familles en tête ne l’effraie pas et nous sommes vite au sommet. On profite de cet instant sommital qui, nous le savons, sera le dernier !

 

En descendant nous en profitons pour formaliser les bonnes pratiques de rappel. Les deux pieds sur le plancher des vaches, il ne reste plus qu’à nous laisser glisser dans le vallon du Soreiller vers Les Étages où nous avons laissé une bagnole. L’occasion de se refaire la traversée et de rêver à de futures aventures toujours plus sauvages !

 

Au final ...

 

Une bien belle façon de découvrir les Ecrins sur des arêtes très esthétiques et un grand pas vers l’autonomie pour Alex, le foncier étant déjà bien acquis … ! Bravo à lui.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Catégories
Please reload

Posts récents

August 15, 2019

March 22, 2018

Please reload

Sourires d'en haut

Mathieu Stephan

Aspirant Guide de Haute Montagne

SIRET : 800 762 858 00028 - Code APE : 9319Z

Membre de :

  • 1421840995_119863835BI_edited

Retrouvez-moi sur :

  • Flickr Social Icon

camptocamp.org

flickr.com