Raid au Mt Rose, la météo valide l’idée !

May 10, 2018

Début 2018, l’équipe Perenco de l’année dernière se motive pour une nouvelle excursion.

 

Nous décidons d’aller nous balader autour des 4000 du Mont Rose et plus si affinité. Au départ de Zermatt, car toutes les remontées et refuges italiens sont fermés / non gardés à cette période de l’année.

 

Jour 1 : Rejoindre la Monterosa hut avec le panache !

 

Le plan initial était de rejoindre le refuge du Mont Rose au départ du Klein Matterhorn en gravissant le Castor et en descendant par le Zwillingsgletscher.

 

Mais avec une météo capricieuse et la fermeture du dernier tronçon du Klein Matterhorn, nous avons finalement décidé de basculer au niveau du Schwarztor et descendre par le Schwärzetgletscher. Même dénivelé au final mais moins risqué puisque certains de parcourir le glacier avec une bonne visibilité.

 

Ça reste une grosse journée, car nous sommes partis du milieu du téléski de Gandegg vers 3150 m. Un dénivelé assez élevé mais surtout pas mal de linéaire.

 

Départ en peaux à 9h30, arrivée au refuge à 18h pour la popote.

 

Nous avons commencé à skier assez tard et la neige a vite été bien transfo, à partir et sous 3200 m environ.

 

 Jour 2 : Tenter la Dufourspitze !

 

Les organismes sont entamés après cette première journée et le lendemain, nous partons sur deux équipes. Un levé 4h pour Tobias, Emmanuel & Mat et 7h pour Benoit, Jon & JB.

 

La météo est démente et nous atteignons le sommet à 12h45 alors que les premiers nuages commencent à rentrer sur la crête frontalière. Nous ne tardons pas et rejoignons le refuge vers 16h après une descente splendide !!!

 

L’autre équipe aura fait 700 m de déniv sur la même course au milieu de tous ces sommets mythiques du Valais.

 

 Jour 3 : La lucidité l’emporte

 

Une belle soirée et l’équipe file se coucher, bien déboitée. Avec JB, nous réfléchissons à la suite pour rejoindre Zermatt : se laisser glisser sur le Gornergletscher ou remonter au train de Rotenboden ? Une semaine auparavant le gardien disait que le ski jusqu’à Furi passait bien avec un peu de marche à la fin. Mais là, le massif semble avoir pris un bon coup de chaud. Nous décidons de passer par en haut.

 

Le lendemain, nous réalisons que nous avons fait le bon choix. La traversée dans les moraines est un peu pénible mais les dernières courbes sur le haut du Gornergletscher sont démentes et nous rejoignons le sentier qui remonte à Rotenboden très facilement.

 

 Infos techniques et conditions globales

 

J1 D+ 1200 m / D- 1400 m + beaucoup de linéaire, ski S3 max mais neige dure à skier (très lourde) sous 3200 m, glacier en bonnes conditions, bien bouché, météo mitigée.

Départ du milieu du téléski Gandegg (fermé après) 9h20, arrivée refuge 18h.

 

J2 D+ 1800 m / D- 1800 m, alpi AD sur l’arête F sinon, ski S3 max, neige de printemps au top, glacier en bonnes conditions, bien bouché, météo grand beau.

Départ 5h, sommet 12h45, refuge 16h.

 

J3 D+ 300 m / D- 350 m, ski facile et agréable sur un vaste glacier, belle sensation de liberté, neige dure légèrement soupoudrée par la couche de la nuit.

Départ refuge 7h30, arrivée Rotenboden 10h15.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Catégories
Please reload

Posts récents

August 15, 2019

March 22, 2018

Please reload

Sourires d'en haut

Mathieu Stephan

Aspirant Guide de Haute Montagne

SIRET : 800 762 858 00028 - Code APE : 9319Z

Membre de :

  • 1421840995_119863835BI_edited

Retrouvez-moi sur :

  • Flickr Social Icon

camptocamp.org

flickr.com