Traversée automnale des arêtes de la Pointe André

October 29, 2017

 

Fin octobre… L’été n’en finit pas, cela fait quelques jours que l’envie d’une belle balade en montagne me titille. Pierrette partage cette idée de profiter de ces belles couleurs d’automne et de la quiétude des lieux loin de l’agitation de la ville.

C’est parti, l’objectif est fixé sur la traversée des arêtes de la Pointe André, une jolie balade aérienne pour décompresser et réviser les méthodes de progression à corde tendue.

 

Aujourd’hui, c’est le passage à l’heure d’hiver. Je m’attends à une faible fréquentation en montagne, un peu à l’image d’hier ou nous étions seul à la Turbie dans notre secteur d’escalade. Ce n’était pas vraiment ça ! A 6h30 du mat', du monde sur la route de la Vésubie, du monde au parking de la Madone et des groupes çà et là sur tous les départs de sentiers. Heureusement, nous avons été plus tranquilles ensuite dans la partie escalade.

  • ​Départ du parking de la Madone de Fenestre, St Martin de Vésubie

  • 2h pour atteindre la Brèche d’attaque des arêtes,

  • 2h jusqu'au sommet,

  • 1h pour la redescente au pied de la voie,

  • 1h30 pour rejoindre la voiture.

Cette traversée est un terrain idéal d'initiation à l'alpinisme. L’arête présente des passages aériens mais l’escalade est facile, ne dépassant pas le 3ème degré. Aussi, nous en profitons pour travailler les techniques d’assurage en terrain d’aventure : relais bétons, points d’assurage en progression corde tendue, assurage du second en désescalade sont à l’ordre du jour.  

 

Côté ascension, un encordement à 25 m est recommandé pour plus d'agilité car de petites longueurs alternent avec les passages en corde tendue. Niveau itinéraire ; au moment où le couloir se sépare en 2, prendre la branche de droite permet d'attaquer directement l'escalade au niveau d'un gros bloc coincé. Un relais sur 2 pitons se trouve 20 m plus haut.

 

Pendant la montée, une 2ème cordée nous talonne à une centaine de mètres. Je pense avoir reconnu la voix de mon ami Eric. C’est bien lui qui nous rejoint au sommet quelques instants plus tard avec un ami nouvellement installé sur la Côte d’Azur.  On prend le temps de faire une pause déjeuner et de profiter de la vue sur les 5 lacs de Prals. Il fait bon même si les lacs en versant Nord ont commencé à geler.

 

Nous attaquons la descente, un peu de désescalade et 2 rappels. On prend d'abord une sente qui part coté Est, puis on passe devant un relais chaîné. Il s'agit de l'arrivée d'une voie de la face sud. Il faut continuer à descendre par un système de vires toujours le long de l’arête Est. Puis on arrive à un relais chaîné qui permet un rappel de 50 m jusqu'à la brèche. De là, un dernier rappel permet de passer un petit ressaut de 10 m pour accéder au couloir de descente. Une corde de 50 m peut suffire mais les rappels sont plus simples avec 2 cordes de 50m. A noter que les relais/rappels ont bénéficié du rééquipement du massif en 2002 et sont sur 2 spits reliés par une chaîne inox.

 

Au final, une bien belle journée en montagne agrémentée par cette sympathique rencontre avec la cordée d’Eric au sommet.

Détails techniques :

  • Période d'ascension : automne (29/10/2017) 

  • Difficulté : PD+ / 3+

  • Dénivelé : +900 m

  • Altitude : 2679 m

  • Matos nécessaire : jeu de friends du 0.3 au 1 (Camalots C4) - 4 grandes sangles, 4 dégaines, 2 cordes de rappel de 50m

  • Carte IGN TOP25 3741OT - Vallée de la Vesubie/PN du Mercantour

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Catégories
Please reload

Posts récents

August 15, 2019

March 22, 2018

Please reload

Sourires d'en haut

Mathieu Stephan

Aspirant Guide de Haute Montagne

SIRET : 800 762 858 00028 - Code APE : 9319Z

Membre de :

  • 1421840995_119863835BI_edited

Retrouvez-moi sur :

  • Flickr Social Icon

camptocamp.org

flickr.com